close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

so far° 3

Toujours ailleurs ?

Ce troisième volet de so far° souhaite revenir sur l’édition 2016 du festival far°, intitulé ailleurs, et réinvestir les processus de création des œuvres de Mickaël Phelippeau, Laurent Pichaud, Adina Secretan, et de Nicolas Cilins, Yan Duyvendak et Nataly Sugnaux, qui ont impliqué des requérants d’asile de la région. Ces quatre projets ont pu voir le jour grâce aux rencontres entre les requérants, l’équipe du far° et les artistes invités lors des rendez-vous du jeudi (de février à juillet), grâce à leur envie de se joindre à nous, grâce à leur persévérance dans les moments d’incompréhension peut-être, et particulièrement grâce à leur ouverture vis-à-vis des propositions amenées par les artistes. D’emblée des enjeux sociaux complexes et fondamentaux ont été soulevés, tels que des questions liées au travail et à l’intégration. Mais ce qui a prévalu avant tout était la possibilité de valider la présence des requérants ici comme individus (vs. une «vague migratoire»), d’offrir un cadre pour témoigner de leur passé (souvent en creux), mais surtout de leur quotidien au sein de cette société qui ne leur offre souvent que la portion congrue.

Après deux parutions printanières, so far° 3 rompt le rythme et paraît cette année en n d’automne. Il nous importe de valoriser cette expérience ayant pris place avant et pendant le festival, et qui se poursuit aujourd’hui grâce à l’implication du far° dans l’association nyonnaise Le lieu-dit. Comme un nouvel écho d’ailleurs, ou le récit d’une année particulièrement riche en créations aussi bien qu’en rencontres humaines, nous espérons que cette lecture puisse une fois encore éclairer les multiples facettes des questions migratoires passées au crible des arts vivants.

Année de publication : 2016
lire so far° 3 commander au far°