close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

1999

Gérald Kurdian (FR)

1ère suisse
août
2010

Le personnage central de 1999 est un apprenti musicien qui tente de produire seul à l’aide d’astuces et d’instruments plus ou moins bricolés, l’ensemble des dimensions sensées servir et accompagnées la musique aujourd’hui. De la figure de l’interprète, au réalisateur de clip, en passant par le graphiste et l’arrangeur, Gérald Kurdian s’essaie à remplir les différentes missions relatives à ces professions, en improvisant, faute de compétences et de matériel, avec l’existant, mais surtout avec beaucoup d’inventivité. Rythmée par de courtes actions et par des chansons écrites et composées par Gérald Kurdian, 1999 s’inscrit comme la tentative sensible d’un homme seul, sans grands moyens, ni savoir-faire, face à l’industrie de la musique.

conception et interprétation: Gérald Kurdian / co-production: Centre Clark, Montréal, W2 productions / remerciements: Les Laboratoires d’Aubervilliers, Philippe Quesne, Vivarium Studio, CCN de Montpellier, la Ménagerie de Verre

repères biographiques : Gérald Kurdian est né en 1980 à Paris où il vit et travaille. Formé à l’Ecole des Beaux Arts de Rueil et à l’ENSAPC (l’école d’art de Cergy – Paris), il intègre en 2007 la formation ex.e.r.ce 07 au Centre Chorégraphique National de Montpellier sous la direction de Mathilde Monnier et Xavier Le Roy. Ses projets l’amènent ensuite à collaborer avec des artistes issus de différents champs, il est l’interprète de Tiago Guedes, Andros Zinsbrowne, Julie Favreau, le cinéaste Arnold Pasquier et assiste musicalement des chorégraphes comme Eszter Salamon, Mette Ingvartsen, Carole Perdereau, le club des 5, etc. Depuis 2005, Gérald Kurdian, multi-instrumentiste amateur forme This is the hello monster (An avant-folk solo band) un projet musical solo au sein duquel il écrit des chansons et compose des musiques. En 2006, il dirige plusieurs projets radiophoniques dont une création pour l’Atelier de Création Radiophonique (France Culture). Entre juillet et décembre 2008, il participe à 6M1L, un programme de recherches chorégraphiques mis en place par Xavier Le Roy et Bojana Cvejic en collaboration avec Mette Ingvarsten, Juan Dominguez, Eszter Salamon, Eleanor Bauer, Chrysa Parkinson et Jefta Van Dinther. Dans ce cadre, il travaille à l’élaboration de Di eye ene ci i, un opéra radiophonique lo-fi sur la théorie de la danse contemporaine en collaboration avec l’Atelier de Création Radiophonique de France Culture et la SACD (société des auteurs et compositeurs dramatique), ces projets radiophonique questionnent la performativité du son et les dimensions politiques de l’écoute. C’est aussi dans ce contexte qu’il réalise le documentaire Je suis putain, en collaboration avec des femmes prostituées. Il travaille également I never went to La s Vegas, une performance musicale présentée au festival In-presentable à Madrid (2009), au festival Tanz im August (2009) et au festival Circular de Vilo do Conde (2009). Il travaille actuellement à l’écriture de 18 chansons (ou comment, de joie, le phoenix ému s’éteint), un spectacle choral sur les modes de représentation de la passion au cinéma. En avril est sorti avril 2010 le premier album éponyme de This is the hello monster! (An avant-pop solo band).