close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

Every now and then

Mette Edvardsen (NO)

1ère suisse
août
2010

Cette pièce se décline en deux espaces-temps, celui de la performance de deux comédiens sur scène et celui d’un livre de photo distribué à l’entrée. Le livre illustre dans un premier temps, ce qui est visible sous nos yeux, constituant un sorte de catalogue de la pièce, pour s’en éloigner petit à petit, bouleversant ainsi la suite logique qu’on voudrait donner à l’action. Le témoin d’every now and then se trouve pris dans un jeu de va et vient, forcé de faire un choix entre la position du lecteur et celle qui consiste simplement à vivre cette expérience de spectateur. En jouant ainsi sur les images figées du livre et la réalité d’un plateau vivant au décor mouvant et imprévisible, Mette Edvardsen confronte deux dimensions dont elle exploite et détourne les propriétés, elle bouleverse volontiers nos repères en conjuguant ici avec brio des dynamiques opposées pour questionner notre approche du spectacle vivant.

concept: Mette Edvardsen / création et performance: Philippe Beloul, Mette Edvardsen / lumières: Jan van Gijsel / son: Charo Calvo / graphisme: Michael Bussaer / photo: Julien Lanoo / technique: Jan van Gijsel, Luc Schaltin / production: Helga Duchamps, Duchamps vzw, Mette Edvardsen, Athome / coproduction: stuk kunstencentrum Leuven, workspace Brussels / collaboration: Vooruit Gand, Netwerk Alost, Kaaitheater, de Pianofabriek, les Brigittines Bruxelles / soutiens: Vlaamse Gemeenschap, Norsk kulturråd, Utøvende Kunstnere

repères biographiques : L’oeuvre de Mette Edvardsen se situe surtout sur scène, mais elle explore aussi d’autres médias telles que la vidéo et la littérature. Mette Edvardsen a travaillé durant de nombreuses années comme danseuse et artiste pour Les Ballets C. de la B. avec Hans Van den Broeck (1996-2000) et Christine de Smedt (2000-2005). Elle a dansé dans les spectacles de ZOO\Thomas Hauert, Bock/ Vincenzi, Mårten Spångberg, Lynda Gaudreau, deepblue... Elle a réalisé deux représentations en collaboration avec Lilia Mestre, ainsi que le projet Sauna in Exile avec Heine Avdal, Liv Hanne Haugen et Lawrence Malstaf en 2002/2004. Avec Christine de Smedt et Mårten Spångberg, elle a assuré la chorégraphie et la danse, en 2004, d’une version de Thomas Lehmen : Schreibstuck. Son oeuvre à elle se compose des solos Private collection (2002), Time will show (detail) (2004), Opening (2005/ 2006) et d’un projet en groupe Or else nobody will know (2007). Elle a réalisé les vidéos Stills (2002) et coffee & cigarette (2006/2008) et la composition The way / you move (2006). Outre la présentation de son œuvre, Mette Edvardsen a également participé en 2008 à la représentation You are Here de Deepblue et entamé une collaboration avec Paul Gazzola, Easy pieces, dont la première partie a été présentée lors du festival Dansand! à Ostende en 2008.