close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

.H.G.

Trickster-p (CH)

août
2010

Placé au beau milieu d’une installation marquée par l’univers du conte des frères Grimm, Hänsel et Gretel, le visiteur se devient à la fois l’acteur et l’unique témoin de cette pièce. Au fil de sa déambulation dans le labyrinthe du Trickster-p, chacun pourra décider de la tournure qu’il souhaite donner au récit ou en modifier le décorum. Dans la continuité d’un travail qui questionne le rôle du spectateur, le collectif propose un dispositif capable libérer l’imagination et provoquer l’action, en puisant dans l’intimité et la sensibilité de chacun.

concept et réalisation: Cristina Galbiati, Ilija Luginbühl / collaboration artistique: Simona Gonella / équipement sonore: Area Drama Radiotelevisione Svizzera / montage et mixage: Lara Persia / voix: Axel De Roquemaurel, Maya De Roquemaurel, Cristina Galbiati / coproduction: Trickster Teatro, Cinema Teatro Chiasso, Teatro Pan Lugano, Teatro Sociale As.Li.Co. Como / collaboration: Radiotelevisione svizzera-Rete Due / soutiens: Pro Helvetia, DECS Repubblica e Cantone Ticino Fondo Swisslos, Pour-cent culturel Migros, Fondation Nestlé pour l’Art, Stanley Thomas Johnson Foundation, Ernst Göhner Stiftung

repères biographiques : Trickster-p est né de la rencontre entre Cristina Galbiati et Ilija Luginbühl à l’occasion d’un projet de recherche sur les frontières et les contaminations entre différentes formes d’expression. À l’origine, le Trickster-p concentre spécifiquement ses recherches sur la centralité et la physicalité de l’acteur, depuis quelques années le projet s’est éloigné du théâtre au sens le plus étroit pour examiner des signes expressifs transversaux possibles tant au niveau conceptuel qu’au niveau formel en s’appuyant sur un mélange de médias artistiques extrêmement hétérogènes. Depuis quelques années, les projets de Trickster-p se sont concentrés sur le spectateur plutôt que sur l’acteur, faisant de ce dernier le centre de leurs préoccupations en questionnant les implications pour le destinataire, sur le fait d’être spectateur aujourd’hui. L’aspect poétique favorisé par Cristina Galbiati et Ilija Luginbühl favorise une esthétique évocatrice qui part du récit pour aller fouiller dans l’imaginaire collectif. À côté de ce travail artistique, la vocation expérimentale du projet a prend forme au sein de La Casa del tabacco, un espace de création et d’expérimentation pour le Trickster-p au sein du village de Novazzano, à quelques kilomètres de la frontière Italo-suisse. Les performances du Trickster-p sont présentées en Europe, en Asie et en Amérique latine.