close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

La maison vide

Joris Lacoste (FR)

création
août
2012

60'

La maison vide est une proposition doublement singulière: d’abord parce qu’il s’agit d’un spectacle pour un seul spectateur, et ensuite parce que celui-ci est endormi. La performance consiste en effet en une séance d’hypnose individuelle au cours de laquelle Joris Lacoste, par le seul pouvoir des mots, donne à vivre un "rêve préparé" : la visite d’une maison faite de pièces dérobées, de métamorphoses inattendues, d’émotions très concrètes. Une demeure à habiter avec son propre imaginaire.

concept et performance: Joris Lacoste / production: Échelle 1:1, far° Nyon / soutiens: Institut français, ambassade de France en Suisse / remerciements: M. Darrer

repères biographiques : Joris Lacoste se fait d’abord connaître comme auteur de théâtre à la fin des années 1990 : ses textes sont publiés chez Théâtre Ouvert et Inventaire/Invention, et traduits en anglais, en italien, en allemand, en croate et en portugais. À partir des années 2000, après diverses collaborations avec des metteurs en scènes et chorégraphes, il entreprend de créer ses propres spectacles: 9 lyriques en 2005 (Laboratoires d’Aubervilliers), Purgatoire en 2007 (Théâtre Nationalde la Colline), Parlement en 2009 (Fondation Cartier pour l’art contemporain). Ses pièces travaillent à inventer des formes originales d’écriture et de parole jouant avec les codes de la représentation. Elles empruntent aussi bien au théâtre, à la danse, aux arts visuels, à la musique, à la poésie sonore, qu’à des formes non artistiques comme le jeu, la conférence, le discours politique, le sport. Son travail revendique une dimension de recherche, sous-tendue par une forte activité théorique (articles, conférences, ateliers, séminaires). Il a ainsi initié deux projets collectifs : le projet W (théorie, pratique et critique de la performance) en 2004, et l’Encyclopédie de la parole en 2007 (exploration de la diversité des formes orales / présenté au far° en 2010). Il a été co-directeur des Laboratoires d’Aubervilliers de 2007 à 2009. Depuis 2004, il pratique l’hypnose pour en explorer les possibilités artistiques.