close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

La dérive des continents

Philippe Saire (CH)

création
août
2013

105' env.

Toujours prêt à bouleverser sa pratique, le chorégraphe Philippe Saire s’associe à l’auteure Antoinette Rychner pour s’aventurer dans une recherche entre mouvement et texte. De cet échange sont issus des propositions de mises en scène singulières et un texte original qui n’hésite pas à malmener les codes classiques du genre. Les deux artistes se sont référés librement à L’odyssée d’Homère comme point de départ. De ce mythe ils ont retenu des fragments qu’ils mettent en résonance avec nos préoccupations actuelles : filiation, anonymat, héroïsme, sécurité et égalité des sexes. Au fil de la création, écriture et chorégraphie ont évolué en se répondant l’une et l’autre pour se surprendre et partager la responsabilité du sens.

«Avec Ulysse, les yeux scintillent»
Le Temps, 7 août 2013
lire →

Philippe Saire, artiste de l’ouverture
Le Courrier, 7 août 2013
lire →

Le far°, festival des arts vivants à Nyon, flirte avec l’étrangeté
Tribune de Genève, 12 août 2013
lire →

Le festival du Far, à Nyon, hisse l’insolite et flirte avec l’étrangeté
24 Heures, 12 août 2013
lire →

Philippe Saire grandeur nature
RTS, Espace 2, Grandeur Nature, 3 août 2013
écouter →

«La Dérive des continents» de Philippe Saire
RTS, La 1ère, Vertigo, 8 août 2013
écouter →

mise en scène, chorégraphie, interprétation: Philippe Saire / en collaboration avec les interprètes: Philippe Chosson, Christian Geffroy Schlittler, Stéphane Vecchione / texte: Antoinette Rychner, en coécriture avec les interprètes / consultant: Roberto Fratini Serafide / assistante: Nora Steinig / création sonore: Stéphane Vecchione / lumière: Yan Godat / machines Rube Goldberg: Adrien Moretti, Jean-Claude Blaser / costumes: Isa Boucharlat / perruque: Nathalie Monod / direction technique: Yann Serez / graphisme, photographie: Philippe Weissbrodt / diffusion: Gábor Varga / administration: Valérie Niederoest / production: Cie Philippe Saire / coproduction : Théâtre Vidy-Lausanne, far° Nyon / soutiens: Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Loterie Romande, Fondation de Famille Sandoz, Pour-cent culturel Migros, Fondation Ernst Göhner, Fondation Sophie et Karl Binding, Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA), Sixt, 360°

repères biographiques : Philippe Saire, chorégraphe suisse, est né en Algérie où il passe les cinq premières années de sa vie. Etabli à Lausanne, il se forme à la danse contemporaine et suit des stages à l’étranger, notamment à Paris. En 1986, il crée sa propre compagnie en région lausannoise et développe son travail de création. Près de 10 ans plus tard, en 1995, il inaugure son nouveau lieu de création, le Théâtre Sévelin 36 dont il devient directeur artistique. Entièrement consacré à la danse contemporaine, le Théâtre contribue à la circulation d’œuvres à dimension internationale, tout en programmant des compagnies locales dont il favorise l’émergence.En 2006, le chorégraphe créé Cargo 103, nouveau studio proposant cours et stages pour danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’espace de résidences, avant tout pour jeunes compagnies régionales.