close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

GIRLS CHANGE PLACES (MOUNTAIN TRAIN)

Massimo Furlan (CH)

création
août
2004

indéterminée

Il y a un train. Il part et il va vers la montagne. C’est la nuit, c’est l’été. Le train roule un peu puis s’arrête. On voit un homme, une femme plus loin, très belle. Le train s’arrête encore, plusieurs fois. Il y a des paillettes dans un paysage grandiose, il y a des lumières dans de petites gares. Un souvenir me revient : quand j’étais enfant, avec mes parents, nous regardions une fois par année le « Concours Eurovision de la Chanson ». En 1973, alors que j’attendais la représentante italienne, il y a eu le concurrent suisse. Ce chanteur aux cheveux longs était la preuve qu’il existait un lien entre le monde féerique dont nous rêvions, ma sœur et moi, et la réalité. Sa carrière a continué avec des hauts et des bas. Ca n’a pas d’importance. Une fois descendu du train, on repense aux images aperçues dans la nuit, aux filles sensuelles, aux hommes seuls, un peu comme un hommage à ce chanteur, fait de ténèbres, de silences et de solitude. 

Une idée de Massimo Furlan
technique : Daniel Demont
coproduction : N° 23Prod - Far° festival des arts vivants Nyon 

Né en 1965 de parents italiens, Massimo Furlan travaille depuis une quinzaine d’années sur la thématique de la mémoire et de l’oubli. Il expose régulièrement depuis 1987 et il collabore avec plusieurs compagnies de danse et de théâtre. Depuis quelques années, il met l’accent sur la performance, avec des projets tels que « Live me/Love me », « Furlan Numero 23 » et « Gran Canyon Solitude ».