close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

Trial of Money

Christophe Meierhans (CH,BE)

audience préliminaire #2
août
2017

durée : env. 60'

S’il est souvent dit que «l’argent gouverne le monde», ne serait-il pas légitime qu’il réponde de ses actes? En instituant un tribunal sur une scène de théâtre, Trial of Money appelle l’argent à comparaître suite à des allégations l’accusant d’être la cause de nombre de nos problèmes contemporains: réchauffement climatique, famine, épuisement des ressources naturelles, guerres… Il ne s’agit pas de juger un être humain, ni une entité légale, mais le système monétaire en tant que tel. Bien que créé par l’homme, l’argent est pourtant une réalité que nul ne semble pourtant à même de le contrôler ; un objet complexe qui échappe à l’approche que nous avons avec d’autres objets qui nous entourent. Il s’agirait, en d’autres termes, d’une sorte d’hyperobjet. Afin de garantir un procès équitable, Christophe Meierhans mène une instruction fouillée, durant laquelle il cherche à faire émerger les pièces et témoignages à charge mais aussi à décharge de l’argent.

Fruit d’une résidence menée durant le festival et d’une série de rencontres avec des professionnels de la finance réalisées ce printemps dans la région lémanique, cette présentation est une audience préliminaire au véritable procès de l’argent présenté en avril 2018 au Kaaitheater à Bruxelles.

conception, interprétation: Christophe Meierhans / dramaturgie: Bart Cappelle / aide à la création: Ann De Keersmaeker / production: Hiros/Elisa Demarré / coproduction: Kaaitheater Bruxelles, far° Nyon, Nouveau Théâtre de Montreuil, Zona K Milan, BUDA Courtrai, Teatro Maria Matos Lisbonne, BIT teatergarasjen Bergen, Vooruit Gand

Christophe Meierhans (né en 1977) a entamé une carrière de compositeur, tout en développant parallèlement une multitude de disciplines. Certaines de ses productions ont fait couler beaucoup d’encre, notamment Some use for your broken clay pots (2014) dans laquelle il propose une nouvelle structure sociétale, et Verein zur Aufhebung des Notwendigen – A hundred wars to world piece (2015) – une expérience culinaire collective dont le résultat dépend entièrement du public. Christophe Meierhans expérimente la participation à des actes parfaitement banals en apparence et cherche à comprendre leur implication politique. De 2017 à 2021, Christophe Meierhans est artiste en résidence au Kaaitheater à Bruxelles.